Passer au contenu principal

Cambodge

Le Royaume du Cambodge accueille chaque année plus de 500 volontaires, pour des missions allant de quelques jours à plusieurs années.

Les profils sont très variés et dépendent notamment des formes d’engagement et des structures d’envoi, dans ce pays qui compte plus d’un millier d’ONG locales et internationales.

Retrouvez toutes les informations pour votre volontariat au Cambodge.

Cambodge data-lazy-src=

Le volontariat au Cambodge

Chaque année au Cambodge, France Volontaire recense un nombre important de Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Malgré la pandémie de COVID-19, le nombre de Volontaires de Solidarité Internationale (VSI) et en Service Civique est resté plus ou moins constant. Les missions d’initiation et d’échange plus courtes comme celles concernant les volontaires en Chantier de Solidarité Internationale ont quant à elles été suspendues pendant deux ans mais reprennent déjà fortement en 2022. En 2019, France Volontaires recensait :

  • 135 Volontaires de Solidarité Internationale (VSI)
  • 19 volontaires sous statut Service Civique de nombreux stagiaires et bénévoles
  • 19 Volontaires Internationaux en Entreprise (VIE)
  • 9 Volontaires Internationaux en Administration (VIA)
  • Plus de 200 volontaires en Chantier de Solidarité Internationale (CSI) !
 En 2021, 154 volontaires s’engageaient au Cambodge en VSI et en service civique dans plusieurs régions du Royaume

 

 

France Volontaires travaille au Cambodge depuis 2002 et a ouvert le premier Espace Volontariats d’Asie à Phnom Penh en 2011. Notre équipe se tient à la disposition des acteurs du volontariat et des volontaires pour les accompagner dans la définition et la réalisation de leur mission, les aider dans leurs démarches administratives ou encore les informer sur le pays.

Nos missions & services

L’Espace Volontariats au Cambodge assure plusieurs missions, notamment :

  • Développement de missions de volontariat
  • Promotion d’un volontariat responsable
  • Renforcement des capacités
  • Centre de documentation, d’informations et de ressources
  • Coordination du réseau des volontaires
  • Organisation d’activités mensuelles

Nos partenaires

Les structures d’accueil de volontaires au Cambodge

Les structures d’accueil de volontaires au Cambodge sont nombreuses, voici une liste non exhaustive de quelques organisations d’accueil :

  • Toutes à l’Ecole
  • Passerelles Numériques
  • Pour Un Sourire d’Enfant
  • Krousar Thmey
  • Agir pour le Cambodge
Les structures d’envoi membres de France Volontaires
  • La Guilde Européenne du Raid (La Guilde)
  • Le Service de Coopération au Développement (SCD)
  • La Délégation Catholique pour la Coopération (DCC)
  • CEFODE
  • FIDESCO
  • Scouts et Guides de France (SGdF)

 

S'installer au Cambodge

Carte d’identité

  • Nom officiel : Royaume du Cambodge
  • Localisation : Entouré par la Thaïlande à l’ouest, le Laos au nord, le Vietnam à l’est et par le Golfe de Thaïlande au sud-ouest pour son accès à la mer
  • Devise : Nation, Religion, Roi
  • Superficie : 181 035 km², 25 provinces
  • Population : 16,7 millions d’habitants (2020)
  • Monnaie : le Riel mais le dollar des États-Unis est largement utilisé (1$ = environ 4000R)
  • Capitale : Phnom Penh
  • Autres grandes villes : Siem Reap, Battambang, Sihanoukville
  • Langue officielle : le khmer
  • Religions : Bouddhisme theravada religion d’État (97%), islam (Cham 2%), autres religions
  • Groupes ethniques : Khmers en majorité, Vietnamiens, Chams, Chinois et plusieurs minorités ethniques, la plupart situées dans le nord-est du Royaume
  • Nature du régime : Monarchie constitutionnelle
  • Roi du Cambodge : S.M. Norodom Sihamoni (depuis le 15 octobre 2004)
  • Premier ministre : M. Hun Sen (depuis le 30 novembre 1998)
  • Indice de Développement Humain : 144ème sur 189 pays
  • Taux d’alphabétisme : 80,5% (92,2% chez les 15-24 ans)
  • Espérance de vie : 69,8 ans
  • Fuseau horaire : +6 heures en hiver, +5 heures en été par rapport à l’heure de France métropolitaine
  • Horaires de travail (administration) : 7:30-11:00 puis 14:00-17:00 ; fermeture le samedi après-midi et dimanche

(Sources : données démographiques et socio-économiques : Banque mondiale, PNUD, UNESCO)

Présentation générale

Le Cambodge en Asie du Sud-Est

Le Cambodge est amené à occuper une place diplomatique importante dans la région car le Royaume a pris en 2022 la Présidence tournante de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ANASE ou ASEAN en anglais) et compte accueillir les Jeux d’Asie du Sud-Est (SEA Games 2023) à Phnom Penh en 2023, après avoir massivement vacciné sa population pendant la pandémie de COVID-19 et rouvert le pays aux touristes vaccinés depuis le 1er avril 2022.

Climat

Le Cambodge est un pays au climat tropical, avec deux saisons qui rythment l’année. La saison sèche, avec très peu de pluie, s’étend du mois de novembre au mois d’avril. La saison humide, avec de fortes pluies ou orages en fin de journée et la nuit, dure du mois de mai jusqu’au mois d’octobre.

Les températures journalières oscillent entre 25 et 35°C pour la saison « fraîche » de décembre-janvier, et entre 35 et 40°C pour la période la plus chaude des mois d’avril et de mai.

Un peu d’histoire pour comprendre le pays
  • Du 9ème au 13ème siècle : le Grand Empire khmer, dont Angkor est la capitale, est à son apogée.
  • 1863 : subissant des révoltes liées à de fortes pressions des Siamois (Thaïlande) et des Vietnamiens, le Cambodge se place sous protectorat français.
  • 1941 : Norodom Sihanouk est nommé roi du Cambodge.
  • 9 novembre 1953 : la France accorde l’indépendance au Cambodge.
  • 1955 : Norodom Sihanouk abdique en faveur de son père, Norodom Suramarit, pour pouvoir remplir un rôle politique et devient Premier ministre.
  • 1960 : à la mort du roi Suramarit, Norodom Sihanouk devient Chef de l’État d’une monarchie sans roi.
  • 1970 : destitution de Norodom Sihanouk par un coup d’État et création de la République Khmère, soutenue par les États-Unis. Extension de la guerre du Vietnam au Laos et au Cambodge.
  • 17 avril 1975 : arrivée des Khmers rouges à Phnom Penh et début du génocide.

L’État du « Kampuchéa Démocratique » est fondé. Norodom Sihanouk, qui avait soutenu les Khmers rouges après avoir été destitué, en devient le Chef d’État. Mais, un an plus tard, il démissionne de ses fonctions. Il est remplacé par Khieu Samphan mais, dans les faits, le véritable leader est Pol Pot.

  • 7 janvier 1979 : invasion et occupation du Cambodge par l’armée vietnamienne, provoquant l’effondrement des Khmers rouges. Naissance de la République populaire du Kampuchéa, gouvernement pro-vietnamien. Repeuplement des villes avec les survivants, en majorité des gens issus de la campagne. Nouvel exode de la population face à cette invasion, constitution de camps de réfugiés en Thaïlande.
  • 1982 : en exil, les partisans de Norodom Sihanouk, des républicains et les Khmers rouges forment une coalition pour lutter contre le gouvernement pro-vietnamien.
  • 1989 : les forces vietnamiennes quittent le Cambodge.
  • 1991 : conférences internationales menant aux Accords de Paris pour la reconstruction du Cambodge
  • 1993 : l’ONU organise les 1ères élections démocratiques au Cambodge pour élire l’assemblée législative. Le parti de Sihanouk l’emporte, la monarchie parlementaire est rétablie et il redevient roi. Formation d’un gouvernement comprenant deux premiers ministres, Norodom Ranariddh, fils de Sihanouk, et Hun Sen du Parti du Peuple Cambodgien (PPC, ou CPP en anglais), pourtant arrivé second.
  • 2004 : Norodom Sihamoni succède à son père, Norodom Sihanouk, qui abdique.
  • 2008 : élections législatives remportées par le CPP d’Hun Sen
  • 2012 : mort du roi-père Norodom Sihanouk
  • 2013 : nouvelle victoire du CPP aux élections législatives, victoire contestée par le parti d’opposition, le CNRP, qui a fait un score-record de 44%. De nombreuses manifestations ont lieu.
  • 2018 : le CNRP, considéré par le gouvernement comme une « menace à la sécurité nationale », est dissout par la Cour suprême quelques mois avec les nouvelles élections législatives, qui sont donc remportées une fois de plus par le CPP. Suite aux réactions de la communauté internationale, des tensions entre celle-ci et le Cambodge apparaissent.

Visas

Si vous partez en VSI ou en VSC, la question du visa est en général réglée au préalable. Voici tout de même quelques indications sur les différents visas existants. À noter : votre passeport doit être valable encore 6 mois après la fin de votre visa.

Visa de type C dit « de courtoisie » : réservé au personnel affecté dans une ONG internationale agréée par le ministère des Affaires étrangères cambodgien et aux personnalités publiques importantes. Gratuit, il est valide 3 mois mais peut être renouvelé pour une durée d’un an auprès du MAE. À noter : le premier visa de 3 mois est à entrée unique. Si vous prévoyez des sorties pour un pays frontalier, pensez à renouveler votre visa sans attendre l’échéance des 3 mois.

Visa de type T « touristique » : valide 30 jours pour une seule entrée. Il coute 30$ et n’est renouvelable qu’une seule fois pour 30 jours. Le renouvellement coûte environ 45$.

Visa de type K : délivré uniquement si vous êtes d’origine cambodgienne ou si vous avez la double nationalité. Il est gratuit, permanent et à entrées multiples.

Visa diplomatique : délivré aux titulaires d’un passeport diplomatique ou de service.

Les visas T et E s’obtiennent :

  • Avant votre départ auprès des représentations consulaires cambodgiennes en France ; ou en ligne pour le visa touristique : c’est le e-visa, à ne pas confondre avec le visa E.
  • À votre arrivée au Cambodge, aux aéroports de Phnom Penh ou de Siem Reap. Le coût du visa est à payer en espèces.

Pour plus d’informations sur les visas et les actualités des conditions d’entrée et de sortie du territoire :

Santé

Au Cambodge, un problème de santé qui paraît bénin peut rapidement se compliquer : une plaie qui s’infecte, un mal de tête qui persiste… Il ne faut pas attendre pour consulter, d’autant plus que notre organisme n’est pas forcément habitué au climat chaud et humide du Royaume et peut avoir du mal à s’adapter.

Il est par ailleurs très facile de consulter un médecin. Nombreux spécialistes sont étrangers et francophones et des cliniques internationales se sont implantées, notamment à Phnom Penh. Il a par ailleurs été mis en place un site internet pour prendre rendez-vous en ligne avec le spécialiste de votre choix en fonction de votre problème (SabayCare) et d’autres centres et cliniques restent accessibles (voir la liste de notoriété médicale de l’Ambassade de France au Cambodge).

Le pays reste toutefois dépendant du marché extérieur pour s’approvisionner en médicaments et il est recommandé que vous apportiez avec vous les produits prescrits par votre médecin traitant, les pharmacies n’ayant pas toujours tous les médicaments nécessaires. De plus, il est essentiel de contracter une assurance (prévoyant notamment le rapatriement) avant le départ , pour traiter de maladies sérieuses ou de blessures graves qui nécessiteront une évacuation médicale vers la Thaïlande, le Vietnam ou la France.

Pour plus d’informations rendez-vous sur : Santé – Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Sécurité

Bien que les conditions de sécurité soient généralement satisfaisantes, une augmentation notable des agressions, vols à l’arraché et arnaques aux touristes a été enregistrée dernièrement. Il convient donc de maintenir un bon niveau de vigilance lors d’un séjour au Cambodge, notamment sur la route. Inutile de sombrer dans la paranoïa mais rester prudent est essentiel.

Pour plus d’information : Conseils aux voyageurs au Cambodge (Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères

Pour une bonne installation au Cambodge, France Volontaires met à votre disposition et réactualise souvent le Guide d’accueil du volontaire. Source d’information précieuse, ce guide vous permettra de vous familiariser avec votre pays d’accueil. Il contient de nombreuses informations concrètes et pratiques afin de vous aider à préparer avec plus de sérénité votre projet d’expatriation et à faciliter votre insertion durant vos premières semaines au Cambodge.

Contact

Voleak SOK HALLEGOUET

Représentante nationale de France Volontaires au Cambodge
[email protected]

Pierre SOETARD

Responsable du développement du volontariat international pour l’Asie et Madagascar
[email protected]

Florian PEREIRA

Chargé d’appui à l’Espace Volontariats du Cambodge
[email protected]

Nysovannak PRUM

Chargée d’appui au développement des volontariats
[email protected]

Contacter l’équipe

[email protected]

Portraits de volontaires

Témoignages

Anne-Isabelle est arrivée au Cambodge en juillet 2021 et elle réalise une mission de volontariat de solidarité internationale (VSI) au sein de GESCOD (Grand Est Solidarités et Coopérations pour le Développement). Elle est responsable d’un projet pour alimenter en eau potable le village de Teuk Krohom et créer un syndicat des eaux dans le bassin de Stung Sen. Elle revient avec nous sur son parcours et son début de mission au Cambodge.

Anne-Isabelle
Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

La JVF a eu lieu en ligne cette année au Cambodge en raison de la crise sanitaire, le 16 octobre 2021, sur le thème "La réciprocité dans le volontariat : expériences croisées au Cambodge – le rôle du volontariat et du réseau des anciens volontaires dans les coopérations entre la France et le Cambodge en période de crise sanitaire."

Socheat Khuoy
Réciprocité Service Civique

Isabelle est arrivée au Cambodge début avril et elle débute une mission de Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) d’un an, comme coordinatrice de la levée de fonds au sein de l’ONG Krousar Yoeung. Elle revient avec nous sur son parcours et son début de mission au Cambodge.

Saly a 26 ans, il est Cambodgien et il a passé 9 mois en France l’an dernier en Service Civique. Il est maintenant professeur de Français Langue Étrangère à l’Institut Français du Cambodge, il revient avec nous sur son expérience et son parcours, au service de la francophonie !

Mat Salyrofa
Réciprocité

Installée dans le bureau de l’équipe Éducation, Chloé est arrivée il y a 2 semaines pour apporter son expertise sur une mission bien précise. « J’ai commencé par analyser plusieurs rapports de l’équipe Éducation, équipe qui gère la santé des étudiants ou encore le sport par exemple, autrement dit les activités en dehors de l’enseignement. L’objectif...

Chloé
Congés de solidarité

Les partenaires de France Volontaires au Cambodge