Passer au contenu principal

Cameroun

Ici vous retrouverez toutes les informations utiles à votre engagement citoyen au Cameroun.

En 2021 nous avons accueilli en moyenne près de 50 volontaires tous statuts confondus.

Bonne arrivée ! 

Cameroun

Le volontariat au Cameroun

Chaque année au Cameroun, France Volontaires recense environ :  

  • 60% de Volontaires de Solidarité Internationale (VSI)
  • 9% de volontaires sous statut Service Civique
  • 3% de stagiaires
  • 26% Chantiers de Solidarité Internationale
  • Des volontaires séniors et bénévoles

 

Présent au Cameroun depuis 1964, notre équipe accompagnent les acteurs du volontariat et des volontaires pour les accompagner dans la définition et la réalisation de leur mission, les aider dans leurs démarches administratives ou encore les informer sur le pays.

Nos offres de services

  • Accueil et conseil personnalisé
  • Mise en réseau
  • Information des acteurs
  • Orientation
  • Mise en relation
  • Formations spécialisées
  • Sessions d’accueil et d’information
  • Suivi et accompagnement
  • Valorisation des expériences/pratiques de volontariat
  • Ateliers thématiques et temps d’échange
  • Accès internet, documentation
  • Adresses, bons plans et newsletter
  • Rencontre annuelle des volontaires
  • Apéro Volontariats 

Nos partenaires

Les structures d’accueil de volontaires au Cameroun 

Les structures d’accueil de volontaires au Cameroun sont nombreuses, voici une liste non exhaustive de quelques organisations d’accueil : 

Musée National (C2D), Ministère de l’Éducation de base (C2D), ACEFA – Bafoussam (C2D), La Route des Chefferies, Fondation Sosucam, Évêché de sangmélima, Collège François-Vogt, IECD -Institut Européen de Coopération et de Développement, Diocèse d’Obala (CODASC), Fondation SGMC, La maison de l’Artemisia, Solidarité Technologique, Tockem, etc. 

Les structures d’envoi membres de France Volontaires sont entre autres  

La Guilde, La DCC, FIDESCO, CEFOD, DEFAP, Planète Urgence, IFAID, etc.  

S'installer au Cameroun

Carte d’identité

  • Nom officiel : Cameroun
  • Nature du régime : République
  • Chef de l’État : Paul Biya  
  • Capitale politique : Yaoundé
  • Capital économique : Douala
  • Villes principales : Yaoundé, Douala,  Ebolowa, Bafoussam, Bertoua, Ngaoundéré, Garoua, Maroua, Buea, Bamenda
  • Langue (s) officielle (s) : français et anglais
  • Langue (s) courante (s) : bassa, sawa, fulfuldé, douala, ewondo …  
  • Monnaie : Franc CFA / 1€ =  ± 655 FCFA
  • Population : 26.55 millions d’habitants (2020)
  • Taux d’alphabétisation : 80% (selon l’UNICEF)
  • Religion (s) : Chrétien, Musulman, animiste 

(Sources : données démographiques : UNFPA/PNUD ; données économiques : DGTPE, Union européenne) 

Présentation générale

Le Cameroun est situé en Afrique centrale, au fond du golfe de Guinée. Il est limité au Nord par le Tchad, à l’Est par la République Centrafricaine, au Sud par le Congo, le Gabon et la Guinée Equatoriale, à l’Ouest par le Nigéria.

Le Cameroun a une grande diversité géographique caractérisée par la forêt, la savane et les montagnes ainsi qu’une population composée de plus de 240 groupes ethniques.

Sa diversité géographique et culturelle a conduit le Cameroun à être souvent référé comme étant « l’Afrique en miniature » ou « toute l’Afrique dans un seul pays ». Cette diversité géographique se caractérise par une grande variété de végétations :

  • Au nord-ouest, une longue chaîne volcanique s’étend à la suite du Mont Cameroun (4 070 m), qui domine la côte atlantique.
  • À l’ouest, collines boisées.
  • Au centre, pâturages d’altitude dans le massif de l’Adamaoua qui culmine à 2500 m.
  • Au nord, végétation et paysages de savanes ainsi qu’une chaîne de montagnes (monts mandaras) à la frontière nigériane.
  • Au sud, forêt tropicale et marécages.

Avec un taux de croissance estimé à 3,5% en 2021 et représentant environ plus de 40% du PIB de la Cemac, le Cameroun s’impose comme la locomotive économique en Afrique centrale. Sa façade littorale, qui donne sur l’Atlantique, facilite le flux commercial pour de nombreux pays comme le Tchad et aussi la Centrafrique. Outre cet atout géostratégique et contrairement à ses voisins, le Cameroun a amorcé la diversification de son économie avec l’exploitation des nombreuses ressources énergétiques, minérales, halieutiques, sylvicoles, agricoles qui forgent son potentiel.

Particulièrement riche en ressources naturelles, le Cameroun est l’un des leaders mondiaux dans la production de denrées telles que le cacao, le café, les produits du palmier, les bananes, le coton, le maïs, le manioc, le tabac et le caoutchouc.

Visas, passeports et carte de séjour

Pour entrer et séjourner au Cameroun, l’obtention d’un visa est obligatoire pour tous les ressortissants étrangers sauf ceux issus de pays exemptés à l’obtention de celui-ci. Il est donc important de se renseigner sur le visa pour le Cameroun auprès du consulat ou de l’ambassade du Cameroun dans votre pays de résidence.

Pour tout volontaire arrivant sur le territoire camerounais, sa structure d’accueil doit demander une note d’approbation au Ministère des Relations Extérieures camerounais. Ce n’est qu’avec ce document que la demande de visa pourra être effectué à l’ambassade ou au consulat de votre pays de résidence.

Par ailleurs, pour les volontaires envoyés par les membres de la plateforme France volontaires muni de cette note d’approbation, France volontaires Cameroun pourra délivrer une note verbale accompagnée de l’accord cadre afin d’obtenir la gratuité du Visa.

Santé 

Avant de pouvoir pénétrer sur le territoire camerounais, le ressortissant étranger devra absolument avoir été vacciné contre la fièvre jaune. Dans la série des vaccins recommandés, on souligne notamment ceux contre les hépatites A et B, les méningites A et C entre décembre et juillet, la poliomyélite, le tétanos et la typhoïde.

Le paludisme est fortement endémique au Cameroun. Le risque de contracter le paludisme étant réel, il est fortement recommandé de se protéger contre les moustiques, principaux véhicules de la maladie. Il existe aussi un traitement préventif, mais il est recommandé de consulter son médecin généraliste ou les instituts spécialisés avant de constituer sa boite à pharmacie.

En règle générale, les institutions sanitaires conseillent également d’adopter une hygiène saine, de se protéger contre les risques présentés par la consommation d’eau courante au Cameroun, le soleil, la chaleur et les piqûres d’insectes.

Sécurité 

En tant que ressortissant français, vous êtes soumis aux règles de sécurité établies par le MEAE. En effet, une carte des zones de vigilances mise à jour régulièrement devra être consulté avant de penser à organiser un déplacement dans certaines régions du pays.

Bien que les conditions de sécurité soient généralement satisfaisantes, des agressions, vols à l’arraché et arnaques existent contre les étrangers et les locaux. Il convient donc de maintenir un bon niveau de vigilance lors d’un séjour au Cameroun. Inutile de sombrer dans la paranoïa, mais rester prudent est essentiel.

Il conviendra de prendre bonne note des recommandations faites lors de vos formations au départ et de celles faites par les équipes vous accueillant. Enfin, pour les séjours de courte durée, la possibilité de s’enregistrer dans la rubrique Ariane du Ministère des Affaires étrangères et européennes.

Pour une bonne installation au Cameroun, France Volontaires met à votre disposition Le Guide d’accueil du volontaire. Source d’information précieuse, ce guide vous permettra de vous familiariser avec votre pays d’accueil. Il contient de nombreuses informations concrètes et pratiques afin de vous aider à préparer avec plus de sérénité votre projet d’expatriation et à faciliter votre insertion durant vos premières semaines au Cameroun. 

Contact

Harouna DJINGAREYE

Représentant national Cameroun et Représentant Régional, région Afrique centrale et de l’Est
[email protected]

Achille VALERY MENGO

Chargé d’appui au développement des volontariats
[email protected]

Rachael MKOINLA

Responsable administrative et financière
 [email protected]

Portraits de volontaires

Témoignages

Leila, 48 ans, en mission de VSI avec la Guilde, est chargée de développement touristique pour l’office régional de tourisme de l’Ouest Cameroun et pour le programme Route des Chefferies. Bénévole dans de nombreuses associations depuis toujours, elle a travaillé comme responsable développement dans une association de lutte contre le cancer puis comme responsable humanitaire dans une association de solidarité internationale avant de partir au Cameroun. Découvrez son expérience !

Leila
Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

Après un cursus en sciences de l’information et de la communication, Coline a consacré une partie de son parcours à la recherche scientifique dans le domaine de l’histoire de l’art et des sciences du patrimoine. Aujourd'hui en Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) en tant qu'appui au développement du Musée National du Cameroun à Yaoundé, elle nous raconte son expérience !

Coline
Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

Après un parcours universitaire tourné vers l'international, Sylvia est arrivée au Cameroun en 2017, d'abord au service de la Fondation SGMC à Douala. Puis, en 2019, elle s'est engagée en volontariat de solidarité internationale pour faire vivre la coopération décentralisée entre Bordeaux et Douala.

Sylvia
Volontariat de Solidarité Internationale (VSI)

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel est ton parcours ? J’ai grandi dans l’ouest de la France, entre Nantes et Angers. Ma famille m’a permis de grandir dans un cadre aimant, bienveillant, avec un esprit d’ouverture. J’ai effectué des camps d’été missionnaires qui m’ont donné l’envie de découvrir le monde et d’autres cultures. J’ai choisi...

 Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quel es ton parcours ? Je suis une franco-suédoise de 25 ans. J’ai passé les 5 premières années de ma vie en Afrique de l’Ouest (Sénégal, Guinée, Bénin), mon père travaillait pour une ONG. Je suis arrivée en France à l’âge de 5 ans, et ai ensuite eu...

À Yaoundé, Gabriel effectue une mission de service civique et apporte son appui à un réseau de producteurs et de transformateurs de manioc. Il raconte son expérience et sa découverte du pays.

À Yaoundé, Baptiste s'est engagé comme volontaire de solidarité internationale : il est directeur adjoint d'un institut d'enseignement supérieur, la PrepaVogt. Ce "couteau suisse" nous raconte son expérience.

Après une première expérience en service civique en Inde, Céline poursuit son parcours d'engagement avec une mission de volontariat de solidarité internationale à Douala, au Cameroun. Elle participe aux activités de la Fondation de la Société des Grands Moulins du Cameroun qui a pour mission l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Elle témoigne.

Aude, architecte, souhaitait mettre ses compétences au service d’une mission en lien avec ses valeurs et découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture. Elle s'est engagée en service civique au Cameroun auprès d'ANI International, une association qui contribue à l'autonomisation des femmes.

Anne-Sophie et Mathilde se sont engagées en service civique en Côte d’Ivoire auprès d’associations œuvrant pour la protection des enfants. Elles nous partagent leurs expériences.

Les partenaires de France Volontaires au Cameroun