Passer au contenu principal

Équateur

Bienvenue à l’Espace Volontariats en Équateur !

L’EV Équateur joue un rôle d’acteur pivot pour le développement du volontariat français dans le pays. Il est l’un des premiers EV à avoir obtenu un accord de coopération entre Etats pour la promotion et le développement du volontariat international entre la France et l’Équateur.

Avant la pandémie, nous recensions une moyenne de 200 volontaires français par an. Actuellement, depuis la reprise des activités nous comptons une soixantaine de volontaires français.

Retrouvez toutes les informations pour votre volontariat au centre du monde !

Équateur data-lazy-src=

Le volontariat en Équateur

Avant la pandémie, France Volontaires recensait chaque année une moyenne de 200 volontaires français.

En 2020-2021, les volontaires en Équateur se répartissaient ainsi :
45% de Services civiques, 15% de VSI, 5% de VIA, 2% de VIE, 28% hors dispositifs et 5% d’autres dispositifs.

Après la pandémie, nous comptions :

  • 3 Volontaires de Solidarité Internationale (VSI)
  • 27 volontaires sous statut Service Civique
  • 11 volontaires sous statut Service Civique – Réciprocité en France
  • 15 stagiaires et bénévoles
  • 1 chantier de Solidarité Internationale (scouts)

En Équateur la majorité des volontaires opèrent sous le statut de Service civique. Les volontaires sont en grande partie localisés dans la province de Pichincha et tout particulièrement à Quito, la capitale du pays.

Présent en Équateur depuis 2012, notre équipe oriente, accompagne et met en relation les acteurs du volontariat avec pour objectif de leur offrir un soutien avant, pendant et après l’expérience de volontariat.

Nos volontaires sont impliqués dans des projets visant à promouvoir les Objectifs de développement durable dans différentes régions du pays.

France Volontaires Équateur est un acteur du volontariat référent pour la mise en place d’initiatives en faveur de la construction d’une vision du volontariat partagée, du développement de programmes innovateurs, de la création d’espaces de réflexions et du dialogue auprès des autorités, entre autres.

Nos offres de service

  • Accueil et conseil personnalisé
  • Mise en réseau
  • Information des acteurs
  • Orientation
  • Mise en relation
  • Formations spécialisées
  • Sessions d’accueil et d’information
  • Suivi et accompagnement
  • Valorisation des expériences/pratiques de volontariat
  • Ateliers thématiques et temps d’échange
  • Adresses, bons plans et guide de volontaires
  • Rencontres annuelles des volontaires
  • EV Mobile
  • Mise en réseau des acteurs de volontariat au niveau local
  • Espace d’échange (séminaires, webinars, tables rondes, etc.)
  • Accompagnement technique pour le développement de projets, de programmes et de politiques publiques de volontariat
  • Études, enquêtes, publications

Nos partenaires

Les structures d’accueil de volontaires en Équateur

Les structures d’accueil de volontaires en Équateur sont nombreuses. Voici une liste non exhaustive de quelques organisations d’accueil :

  • Fundación Ecuasol
  • Fundación Mashi Pierre
  • Fundación VASE
  • Fundación Paz y Desarrollo
  • Fundación Ishpingo
  • Fundación Trésor de Nature
  • Fundación Edgar Palacios – Proyecto Sinamune
  • Fundación Clara Luna
  • Ludoteca San Vicente
  • Réseaux des Alliances Françaises en Équateur
  • Campus France
  • Fundación Voluntar
  • Pontificia Universidad Católica del Ecuador
  • Municipio de Riobamba
  • Proyecto Ahuana
  • Scouts del Ecuador
  • Fundación YURA
Les structures d’envoi membres de France Volontaires
  • La Guilde du Raid
  • La Délégation de Coopération Catholique
  • Service de Coopérations au Développement
  • ADICE
  • Planète Urgence
  • Les Scouts Guide de France
  • Les Apprentis d’Auteuil
  • AGIR abc
  • La ligue de l’enseignement
  • L’office franco-québécois
  • Couleurs du Monde
  • International Impact

S'installer en Équateur

Carte d’identité

  • Président : Guillermo Lasso
  • Langues officielles : espagnol, et langues indigènes : kichwa et shuar
  • Superficie totale : 283 520 km2 ; Densité : 58 hab./km2
  • Nombre d’habitants : 17,64 millions
  • Fuseau horaire : UTC – 5
  • Monnaie : Dollar américain
  • Indicatif téléphonique : + 593
  • Espérance de vie : 77 ans (hommes) 83 ans (femmes)*
  • Taux d’alphabétisation : 94,5 %

(*Sources : données démographiques : INEC, Instituto Nacional de Estadísticas y Censos )

Entre la Colombie et le Pérou, l’Équateur s’étend du Pacifique à l’Amazonie en enjambant la cordillère des Andes, ici appelée Sierra. Ces trois habitats constituent les trois principales régions en Équateur. À cela s’ajoutent les Iles Galápagos, au large des côtes équatoriennes. Malgré sa modeste taille, l’Équateur offre une étonnante palette de paysages et de cultures. Au nord du pays (plus ou moins à la hauteur de Quito) passe la ligne de l’Équateur, (latitude de 0°0°0), donnant son nom au pays.

Présentation générale

L’État équatorien ne possède toujours pas de cadre légal pour la reconnaissance du volontariat. Le volontariat n’a effectivement pas d’institution publique référente pour développer des liens avec le gouvernement.

En 2019, le volontariat a connu une avancée grâce au Secrétariat de la Jeunesse qui souhaitait s’emparer de ces thèmes. De forts liens avaient été consolidés avec Elias Tenorio, Secrétaire d’État à la Jeunesse. Lors du séminaire régional organisé par France Volontaires, Elias Tenorio avait proposé de s’inspirer du modèle français de service civique pour l’adapter en Équateur. Malheureusement, le secrétériat de la Jeunesse a été supprimé et les projets n’ont pas pu aboutir.

Cependant, avec le lancement du REV (Réseau Équatorien du Volontariat), il s’est développé une alliance entre la société civile et des organisations internationales de volontariat qui vont pouvoir faire avancer le projet d’une loi du volontariat en Équateur, qui sera une élaboration collective entre les différents acteurs.

Cette loi devra répondre aux différents besoins du volontariat. France Volontaires Équateur est présent pour l’élaboration du projet et pour l’ensemble du processus. Avec le projet EnLAzando, deux volontaires VSI de la région (Pérou et Bolivie) sont venues pour leur mission en Équateur. Une des missions est consacrée au développement de ce projet de loi.

Visas, passeports et carte de séjour

Le passeport et le visa de résidence temporaire – volontaire (site officiel de demande de visa) sont obligatoires pour l’entrée en Équateur, afin de participer à des missions de volontariat et rester pour une durée supérieure à trois mois. Aucun visa n’est exigé pour les ressortissants de l’Union Européenne dans le cadre d’un séjour touristique d’une durée inférieure à trois mois.

Santé

Covid-19
  • Nombre de cas : 302.854
  • Nombre décès : 11.467
  • Variant du Royaume-Uni : 1er cas identifié et confirmé en Équateur en janvier 2021
  • Villes aux cas élevés : Quito (96.498 cas), Guayaquil (25.953 cas), Cuenca (14.380 cas)

La situation des hôpitaux dans les villes où les cas sont nombreux reste compliquée. Les autorités sensibilisent les populations à prendre soin de leur santé et celle des autres et recommande fortement de respecter toutes les mesures sanitaires.

Mesures gouvernementales

Le 29 février 2020, le premier cas à Covid a été confirmé en Équateur. Le 13 mars 2020, le Comité national des Opérations d’urgence (COE) a été mis en place pour la coordination de l’état d’urgence sanitaire. Le COE conserve un rôle de recommandation et de coordination jusqu’à ce jour. Par l’accord ministériel n°00126-2020 émis le 11 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire il a été déclaré dans le système national de santé.

L’accent est mis sur la responsabilité individuelle pour la prévention. Les dispositifs de biosécurité sont maintenus, comme le port obligatoire du masque facial dans l’espace public, la distanciation sociale de 2 mètres et le lavage fréquent des mains.

Les mesures liées à la mobilité des personnes, aux activités touristiques, etc., sont coordonnées par les collectivités territoriales en fonction de l’avancée du virus sur le territoire.

La libre circulation sur le territoire national est rétablie depuis le mois d’octobre 2020. Néanmoins, il est fortement recommandé à la population de respecter certaines restrictions.

Les spectacles publics, les restaurants et discothèques sont soumis aux règles de biosécurité (port du masque, capacité maximale d’accueil restreinte, etc.).

La mobilité internationale

Les voyageurs à partir de 3 ans en provenance de l’extérieur doivent présenter à leur entrée dans le pays un test COVID-19 négatif (RT-PCR ou antigène) passé dans les 72 dernières heures avant l’embarquement vers l’Equateur ou un certificat de vaccination complet contre le COVID-19 (valable au moins 14 jours avant le vol). Les enfants de moins de 3 ans ne sont pas soumis à ces exigences.

Toute personne entrant en Équateur doit aussi présenter une déclaration de santé, qui sera vérifiée par la compagnie aérienne. Si la plateforme digitale n’est pas disponible, une version physique peut être présentée au personnel du Ministère de la Santé publique à l’arrivée dans le pays, distribuée pendant le vol.

Les personnes qui ont eu un diagnostic de COVID-19 et qui continuent d’obtenir un résultat positif au test RT-PCR après un mois, peuvent présenter un certificat médical délivré dans leur pays d’origine qui garantit qu’elles ne sont plus contagieuses. Ces voyageurs ne peuvent néanmoins pas présenter des symptômes liés au COVID-19.

Tous les passagers qui arrivent en Équateur avec des symptômes liés au COVID-19 (élévation thermique, toux, malaise général, perte d’odorat, perte de goût, etc.) quel que soit le résultat du test antigène sont évalués par le personnel de santé du Ministère de la Santé Publique et doivent éventuellement passer un test PCR à l’aéroport. S’il est positif, ils doivent se mettre en quarantaine pendant 7 jours.

Plan de vaccination

Le gouvernement équatorien a mis en place un plan national de vaccination en Équateur l’année dernière. Environ 16.000 doses ont été commandées. Une première moitié est arrivée en janvier 2021 tandis que la seconde moitié est arrivée en février 2022. Actuellement le gouvernement a mis en place des campagnes de sensibilisation sur l’importance de se faire administrer les troisième et quatrième doses.

L’Équateur ne présente pas de risque sanitaire particulier. Pour éviter les maladies diarrhéiques et les hépatites, il est important de laver avec soin les légumes et les fruits consommés crus. Il est préférable de ne manger que la viande bien cuite. L’eau du robinet est potable dans les villes, mais dans le secteur rural sa qualité n’est pas garantie.

Les pharmacies sont bien approvisionnées et délivrent, sur ordonnance, pratiquement les mêmes médicaments qu’en France ou, à défaut, une formule équivalente. En cas de traitement particulier, munissez-vous d’une trousse à pharmacie spécifique.

Sécurité

La situation de crise vécue par l’Équateur rappelle l’importance de la question de votre sécurité dans votre pays de résidence et de votre inscription au registre des Français de l’étranger.

L’inscription au registre est une formalité gratuite et simple : elle se fait en ligne à partir d’un compte « service public ». Elle permet en particulier de recevoir des informations sur la sécurité en Équateur et d’être rattaché à l’un des îlots de sécurité de l’Ambassade de France en Équateur.

Les chefs d’îlots sont désignés par l’ambassadeur sur la base du bénévolat et leur responsabilité porte sur un secteur géographique précis. Ils disposent d’un équipement de communication direct avec l’Ambassade de France à Quito.
Bien que les conditions de sécurité soient généralement satisfaisantes, une augmentation notable des agressions, vols à l’arrachée et arnaques aux touristes et résidents a été enregistrée dernièrement. Il convient donc de maintenir un bon niveau de vigilance lors d’un séjour au Équateur. Inutile de sombrer dans la paranoïa mais rester prudent est essentiel.

Pour une bonne installation en Équateur, France Volontaires met à votre disposition le Guide d’accueil du volontaire. Source d’informations précieuses construit grâce à la participation des anciens volontaires en Équateur et l’équipe de l’EV Équateur, ce guide vous permettra de vous familiariser avec votre pays d’accueil. Il contient de nombreuses informations concrètes, pratiques et bons plans qui vous aideront à préparer au mieux votre projet d’expatriation et à faciliter votre insertion durant vos premières semaines en Équateur.

Contact

Stefany PAEZ

Représentant National en Équateur
[email protected]

Contacter l’équipe

[email protected]

Liens utiles

Contexte politique et situation économique

Organismes français et européens

Organismes équatoriens

 

Portraits de volontaires

Témoignages

Wendy est volontaire en service civique à San Vicente, petite ville située sur la côte équatorienne pour une durée d’un an au sein de la Fondation Futuro dans laquelle elle est en charge de mettre en place des activités autour du jeu pour les enfants de la fondation.

Service Civique

Angèle Corman est volontaire en service civique à La Roldos, quartier situé au nord de Quito pour une durée d’un an au sein de la Fondation Ecuasol dans laquelle elle a pour mission première d'assurer le suivi psychologique des enfants de la fondation et organise des ateliers avec leurs parents. Elle nous raconte comment sa mission a changé. Elle est envoyée par International Impact.

Service Civique

Charlotte Lecloux est volontaire en service civique à Saraguro, une petite ville située dans les Andes, pour une durée d’un an. Envoyée par la Guilde, elle apporte un appui scolaire aux enfants au sein de la Casa Mashi Pierre.

Service Civique

Sophie est partie 6 mois en congé de solidarité en Equateur. Sa mission : l'intégration de la dimension genre dans les projets de la fondation Heifer.

Sophie
Congés de solidarité

Mathilde Enot était volontaire en service civique à San Vicente, petite ville située sur la côte équatorienne, pour une durée d’un an au sein de la Fondation Futuro. Envoyée par La Guilde, sa mission se déroulait dans une ludothèque où elle organisait des activités ludiques pour des enfants notamment en lien avec le jeu.

Service Civique

Envoyée par l’association International Impact, Marion est arrivée en Équateur en septembre 2018 pour réaliser sa mission de service civique d'un an à La Roldos, dans les quartiers Nord de Quito, au sein de la Fondation Ecuasol. Bientôt sur le départ, elle revient sur son expérience.

Service Civique

Direction l’Équateur pour l’équipe de compagnons Scouts venus de Grandvilliers et de La Croix-Saint-Ouen. En juillet 2019, Jeanne, Laure, Etienne et Henri sont partis pour réaliser un chantier de solidarité internationale au sein de l’association Ahuana. Pendant un mois, l’équipe des « Compins » a partagé son quotidien avec deux communautés de la Moya et Rumicruz et a participé à la construction d'une cafétéria pour pouvoir accueillir des touristes. Une première expérience interculturelle très riche ! Henri revient sur cette mission, de la préparation du voyage, le déroulement du chantier et le retour.

Chantier international

Aurore et Mélanie sont arrivées en Equateur au début de l’année 2019 pour une mission de service civique d’un an auprès de CINCA (Centro Intercultural de Capacitación y de Ecología), à Tabacundo.

Carlos est l’un des premiers jeunes de son pays à avoir réalisé une mission de volontariat en service civique grâce au programme de réciprocité développé par France Volontaires. Sa mission ? Promouvoir l’interculturalité et la solidarité internationale à travers différentes activités qu’il développe avec des élèves au sein de différents lycées agricoles en Normandie.

Carlos
Réciprocité Service Civique

Les partenaires de France Volontaires en Equateur