Passer au contenu principal
Actualités
23 oct. 23
A l’international

Chiffres clés : statistiques du volontariat international pour l’année 2022

Après une période marquée par les effets de la crise sanitaire, l’année passée a marqué un nouvel élan pour le volontariat international : focus statistique sur l’année 2022.

Chaque année, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) publie un rapport statistique sur le volontariat international d’échange et de solidarité, compilant les données disponibles relatives aux différents dispositifs en termes notamment d’effectifs, de géographie ou encore de profils des volontaires.

Après une période marquée par les effets de la crise sanitaire, l’année 2022 marque un nouvel élan pour le volontariat international en raison d’un certain nombre d’évolutions, qui se traduit dans les chiffres.

En effet, tant le Service Civique International (SCI) hors Europe que le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI), montrent tous les deux une relance significative. Un appel à projets spécifique ayant été lancé en 2021, le Volontariat d’Echange et de Compétences (VEC) s’avère également en très forte augmentation, confirmant sa montée en puissance. Au total, ce sont donc 4270 personnes qui ont effectué une mission de volontariat en 2022 [1], soit une excellente progression de 26 % et ce, sur une seule année.

Parmi les événements phares pour le secteur, notons la finalisation de la transformation de France Volontaires en groupement d’intérêt public (GIP), le renouvellement des agréments VSI pour 22 associations et France Volontaires pour quatre ans, ainsi que le doublement des aides pour le VEC en 2022.

Le Volontariat de Solidarité Internationale

  • Au 31 décembre 2022, ont été comptabilisés 1630 volontaires, soit une augmentation de 13 % par rapport à 2021.
  • Au-delà de cette progression significative, le profil des volontaires s’avère semblable à celui observé les années précédentes :
    • Le volontaire reste principalement une volontaire
    • Plus de la moitié (61 %) est âgée entre 18 et 30 ans ; la plupart entre 26 et 30 ans (43 %)
    • La quasi-totalité (89 %) est de nationalité française
    • Près de 8 sur 10 possèdent un niveau bac+5 ou plus (79%)
  • Lors de leur mission, ils occupent pour 40 % des fonctions de techniciens spécialistes ou de conseillers techniques ; 33 % participent à un programme en lien avec l’Éducation, 17% à des missions en lien avec la Santé et 15% en lien avec le Social.
  • Concernant les pays d’accueil de volontaires, la part des zones principales d’intervention reste sensiblement équivalente :
    • Les pays d’accueil de volontaires se situent principalement en Afrique subsaharienne, avec 53 % des volontaires puis en Asie et Océanie (26 %), Afrique du Nord (12%) et Amériques (8%).
    • Deux pays, Madagascar et le Cambodge, accueillent chacun plus de 100 VSI (respectivement 169 et 132 VSI), viennent ensuite le Cameroun (88), les Philippines (87) et le Sénégal (86).

Le Service Civique International

  • Les volontaires ont été déployés dans 102 pays et 1398missions ont été réalisées (- 6 % par rapport à 2021).  Nous pouvons toutefois observer une nette progression du SCI hors Europe : il représentait 39 % du total en 2021 contre 59 % en 2022. Ce poids reste néanmoins encore en deçà de celui observé en 2019, avant la pandémie (70 %).
  • Parmi les pays partenaires de France Volontaires, les 5 ayant accueilli le plus de volontaires sont : la Tunisie (70), le Sénégal (63), Madagascar (56), le Maroc (50), le Togo (38) et le Cambodge (33).
  • A noter que depuis 2017, les missions sont désormais comptabilisées « en stock », ce qui signifie que toutes les missions ayant eu lieu pendant l’année 2022 et quelle que soit leur durée, sont prises en compte.

Les dispositifs « Jeunesse Solidarité Internationale (JSI) » et « Ville, Vie, Vacances Solidarité Internationale (VVV-SI) »

  • 850 jeunes ont pu bénéficier des dispositifs JSI et VVV/SI afin de réaliser une action de solidarité internationale à l’étranger ou en France, soit une légère augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente.
  • Les 5 pays ayant accueilli le plus de volontaires dans le cadre de ce dispositif sont : le Maroc (204), le Sénégal (157), le Togo (105), le Cameroun (68) et le Bénin (47).

Le Volontariat d’Echange et de Compétences (VEC)

  • Ce dispositif s’adresse aux personnes en activité ou à la retraite qui mettent leurs compétences au service de projets de développement sur des périodes relativement courtes.
  • L’appel à projets lancé à l’été 2021 a permis à 10 nouvelles associations, en plus d’AGIRabcd et du GREF, de se positionner sur le dispositif, entraînant un triplement du nombre de missionsréalisées.
  • Ainsi, 33 missions ont été réalisées en ligne en 2022 et 392 volontaires ont pu être déployés sur le terrain. Les cinq principaux pays d’accueil sont : la République centrafricaine (55), le Bénin (53), le Maroc (30), le Togo (29) et le Cameroun (26).

Le principe de réciprocité dans le volontariat

  • 153 volontaires internationauxont été accueillis en mission en France en 2022 à travers le dispositif du service civique. Les engagés sont en provenance de 27 pays, dont les cinq premiers en termes d’effectifs sont : le Sénégal (22), le Maroc (18), le Bénin (17), le Burkina Faso (16) et le Liban (9).
  • Par ailleurs, 39 volontaires étrangers ont réalisé en France un projet dans le cadre du dispositif JSI et VVVSI.
  • A noter que 2022 marque également la finalisation du cadre légal et réglementaire de l’ouverture à la réciprocité du dispositif VSI, qui a permis en 2023 d’accueillir en France des volontaires internationaux sous ce dispositif.

[1] Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères comptabilise ici les missions en VSI, VEC, SCI et JSI-VVVSI. Ce total ne comprend pas les missions de volontariat en ligne ni celles impliquant l’accueil de volontaires internationaux.